Acheter ou vendre une maison ou un appartement n’est pas un acte anodin. Voici quelques conseils pour bien acheter votre logement ainsi que les diagnostics que vous devrez fournir lors de la vente de votre bien immobilier.

Les 5 règles d’or pour bien acheter une maison ou un appartement

1 – Choisir le bon environnement

Avant de vous intéresser au bien lui-même, l’achat de votre maison ou appartement se fera en fonction d’un secteur. Cela répond à des attentes personnelles de la part de chaque acquéreur. Tandis que les plus urbains souhaitent acheter un appartement en plein centre d’une grande ville pour profiter pleinement de l’accès aux commerces, aux services et aux lieux de convivialité, d’autres envisagent une vie plus sereine en campagne.

Quel que soit le choix que vous ferez, sachez prendre tous les renseignements nécessaires quant aux évolutions de votre environnement. En ville, il peut être intéressant de contacter la mairie afin de savoir si des transports en commun vont se développer autour de votre futur domicile. En campagne, veillez à ce qu’un projet bruyant ne vienne pas s’installer près de chez vous.

2 – Se renseigner sur les prix du marché

L’achat d’une maison ou d’un appartement ne doit pas se faire sur un coup de tête. Même si vous tombez amoureux d’un pavillon, d’une fermette, d’une maison bourgeoise ou d’une longère, n’hésitez pas à demander une estimation pour savoir si vous achetez bien cette maison au juste prix. Si vous avez un doute, faites une offre en dessous du prix affiché, peut-être aurez-vous la chance d’obtenir le bien de vos rêves sans vous ruiner.

3 – Prendre son temps

Le temps est votre meilleur allié dans le cadre de l’achat d’un appartement ou d’une maison. Prenez le temps de visiter plusieurs biens pour comparer les offres et les prestations et assurez-vous d’acheter un bien qui remplira le maximum de critères. Cela passe naturellement par la localisation de la maison ou de l’appartement à acheter, de la surface du bien, de l’espace extérieur et, bien sûr, du prix.

4 – Anticiper d’éventuels travaux

Si vous n’envisagez pas d’acheter un pavillon neuf mais plutôt une maison de caractère ou même une grange, assurez-vous que les travaux que vous devrez faire pourront entrer dans votre budget. En effet, il est fréquent que cet aspect soit mal anticipé et que les propriétaires ne puissent pas finir ces travaux. Lors de la visite pour l’achat de votre maison, soyez vigilant quant à l’isolation, aux ouvertures, à l’éventuelle humidité, à la charpente, la toiture, etc.

Quand à la décoration, si cela n’est pas le budget travaux le plus important, n’oubliez pas tout de même que l’intervention d’un artisan, qu’il s’agisse d’un peintre ou d’un carreleur, a tout de même un coût qu’il est essentiel d’anticiper.

5 – S’entourer des bons artisans

Si l’achat de votre maison ou de votre appartement vous contraint à faire des travaux, soyez certain de choisir les bons artisans. Cela vous assurera que le travail réalisé sera de qualité et que les délais seront tenus. Car, si les travaux ne sont pas achevés au moment où vous devez intégrer le logement, vous devrez peut-être payer un loyer supplémentaire le temps que tout soit achevé.

Pour trouver les bons artisans, les Artisans de l’Immobilier vous aide ! Grâce à notre réseau de professionnels du bâtiment et notre maître d’oeuvre, vos travaux seront exécutés en temps et en heure avec un gage de qualité. Contactez-nous !

 

Vendre son bien immobilier : les diagnostics à fournir

Si, avant l’achat d’une maison ou d’un appartement, vous devez vendre votre bien actuel, sachez qu’il est obligatoire de fournir des diagnostics aux futurs acquéreurs. Cela leur permet de savoir si le bien que vous vendez est aux normes et est parfaitement sécurisé. Il existe aujourd’hui un certain nombre de diagnostics à réaliser selon le bien et son année de construction.

Le DPE est le diagnostic le plus connu. Le diagnostic de performance énergétique a pour vocation de déterminer la classification d’un logement selon sa consommation d’énergie. L’étiquette énergie du DPE affiche des lettres de A à G. Un logement économe en énergie peut obtenir la lettre A. Un bien énergivore sera classé dans la catégorie G. Lors de la vente d’une maison ou d’un appartement, ce facteur est essentiel dans le choix de l’acheteur. En effet, si un bien appartenant à la classe A est synonyme d’économies et de confort, un bien appartenant à la classe G est synonyme de travaux pour améliorer les performances énergétiques du bien. Le DPE est obligatoire pour tous les biens. Il est valable 10 ans.

Obligatoire également pour tous les biens dans le cadre d’une vente, l’état des risques naturels, miniers et technologiques doit être fourni à l’acheteur. L’ENRT est valable 6 mois.

Le diagnostic amiante, comme son nom l’indique, permet d’indiquer au futur acheteur si de l’amiante est présent dans la maison ou l’appartement à vendre. Ce diagnostic est obligatoire pour tous le biens dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997. Sa valeur est illimitée si le test est négatif.

Le diagnostic plomb, quant à lui, s’intéresse à la présence de plomb dans les supports peints. Dans le cadre de la vente d’une maison ou d’un appartement, ce diagnostic n’est obligatoire que pour les biens dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1949. Sa valeur est illimitée si le test est négatif.

Ensuite, d’autres diagnostics sont obligatoires en fonction de l’âge du bien à vendre. Si l’installation d’électricité ou de gaz a plus de 15, un diagnostic électricité et gaz doit être réalisé. Dans une zone réglementée « termites », un diagnostic termites est obligatoire. Ce diagnostic est valable 6 mois. S’il est positif, il est obligatoire de prévoir une intervention pour éliminer ces nuisibles.

A noter que le vendeur doit faire appel à un diagnostiqueur certifié. Si vous ne savez pas vers qui vous tourner, contactez-nous. Nous serons heureux de vous aiguillez vers des professionnels de confiance.